BFMTV

Serge Dassault convoqué comme témoin assisté dans une enquête pour tentative d'assassinat

BFMTV

L'industriel et sénateur UMP Serge Dassault doit répondre mercredi à une juge d'Evry en tant que témoin assisté, dans une enquête sur une tentative d'assassinat sur fond de soupçons d'achats de voix aux élections municipales dans son fief de Corbeil-Essonnes.

Cette commune de l'Essonne, dont l'avionneur de 88 ans fut maire de 1995 à 2009, a été le théâtre, l'hiver dernier, de deux tentatives d'assassinats. Le 19 février, un boxeur amateur de 32 ans a été grièvement blessé par balles en plein centre de Corbeil-Essonnes. Le tireur a agi au vu et au su de nombreux témoins. Ce chef d'entreprise au passé de voyou, qui fut proche de la majorité municipale sous Dassault, est aujourd'hui en fuite à l'étranger, probablement en Algérie.

En janvier, un autre habitant avait déjà été victime d'une tentative d'homicide. Il avait confié plus tard sa certitude que ces deux tentatives étaient liées à un différend sur la distribution des fonds versés à des gens ayant participé aux campagnes électorales qui ont tour à tour porté Serge Dassault puis Jean-Pierre Bechter (UMP) à la mairie de Corbeil.

C'est dans la deuxième tentative d'assassinat que Serge Dassault devra répondre aux questions de la justice, mercredi. Une convocation pour "complicité de tentative d'assassinat" que l'entourage de l'industriel juge "infamante". Elle intervient après le refus début juillet du Sénat, pour "défaut de motivation", de la demande de levée de l'immunité parlementaire de Serge Dassault, que les magistrats souhaitaient entendre sous le régime de la garde à vue.

M.K. avec AFP