BFMTV

Rambouillet: le faux agent secret mais vrai escroc condamné à 5 ans de prison

Un homme menotté. (illustration)

Un homme menotté. (illustration) - Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le ressortissant libanais se servait de cette soi-disant qualité d'agent secret pour soutirer de l'argent à ses relations professionnelles comme privées, et jusqu'à propres ses complices.

Le manège aura duré dix ans. Dany Hadid s'est fait passer pour un agent secret pouvant interférer en faveur de ses victimes, gérants de société, moyennant des remises de fonds. Condamné à cinq ans d'emprisonnement et 80.000 euros d'amende mardi par le tribunal correctionnel de Versailles, le Libanais qui habitait Rambouillet dans les Yvelines, disposait jusqu'alors d'un casier judiciaire vierge, rappelle L'Echo républicain. Une condamnation pour des faits d'escroquerie et de blanchiment y est désormais inscrite.

Parmi ses victimes figure notamment un restaurateur égyptien aujourd'hui totalement ruiné. Aux six parties civiles constituées lors de ce procès, l'homme de 42 ans devra payer 1,3 million d'euros de dommages et intérêts.

Une vie dispendieuse

Après avoir extorqué des fonds à ses connaissances, Dany Hadid transférait l'argent sur des comptes opaques au Liban. Ses hommes de paille ou ses compagnes étaient chargés par lui de procéder aux opérations. Le Rambolitain a aussi trompé jusqu'à ses complices. Cette manne lui permettait de mener grand train.

Six ans de réclusion criminelle, dont un avec sursis, avaient été requis par le procureur. Il écope donc de cinq ans. Son complice principal, ex-musicien de la fanfare de la gendarmerie de Maisons-Alfort a été, pour sa part, condamné à deux ans de prison et 10.000 euros d'amende, détaille Le Parisien. Et quatre autres coprévenus, dont un expert comptable, doivent faire face à des peines allant de 6 à 18 mois.

David Namias