BFMTV

Propos de Zemmour sur les terroristes: une avocate de victimes des attentats saisit le procureur

Après les propos d'Eric Zemmour, qui a dit "respecter les jihadistes prêts à mourir pour ce en quoi ils croient", une avocate de victimes des attentats de Paris a saisi le procureur et dénonce une apologie du terrorisme.

Samia Maktouf, une avocate des victimes des attentats de Paris a saisi le procureur de Paris après des propos tenus par Eric Zemmour. Elle dénonce une apologie du terrorisme.

Le 27 septembre dernier, le polémiste a tenu une conférence à Versailles. En parlant des jihadistes, le chroniqueur de RTL a déclaré qu'il s'agissait de "gens qui meurent pour leur foi, (et qu')on devrait être plus admiratif que méprisant".

"Je respecte les jihadistes prêts à mourir"

Des propos sur lesquels Eric Zemmour a insisté de nouveau cette semaine, lors d'une interview pour le mensuel conservateur Causeur. En pleine promotion pour son nouveau livre, Un quinquennat pour rien, il a déclaré "respecter les jihadistes."

"Je ne pense pas que les jihadistes soient des abrutis ou des fous", ou encore: "Je respecte les jihadistes prêts à mourir pour ce en quoi ils croient - ce dont nous ne sommes plus capables." a dit Eric Zemmour

Avant de continuer quelques lignes plus loin: "L'histoire c'est ainsi, des innocents meurent. [...] Quand des gens agissent parce qu'ils pensent que leurs morts le leur demandent, il y a quelque chose de respectable. Et en même temps de criminel et de mauvais, c'est ainsi, les humains sont complexes. Donc combattons-les, mais arrêtons de les mépriser."

"Il insulte la mémoire des victimes"

Pour Samia Maktouf, ces propos "devraient être retirés, sanctionnés. Par ces propos, il glorifie l'acte criminel. Cela s'inscrit dans l'absence de respect des familles, et dans l'insulte de la mémoire des victimes". Selon Le Parisien, l'avocate fait le parallèle entre le discours d'Eric Zemmour et celui de Jean-Marc Rouillan: le cofondateur d'Action directe avait été condamné à huit mois de prison ferme pour apologie du terrorisme en septembre dernier, après avoir dit qu'il trouvait "très courageux" les jihadistes qui ont frappé la France.

De son côté, Olivier Pardo, l'avocat d'Eric Zemmour, plaide pour une erreur d'interprétation des propos de son client: "il voulait dire que les membres de l'Etat islamique ne sont pas des faibles d'esprit, c'est une organisation forte. L'amalgamie avec ceux qui soutiennent les terroristes, c'est stupéfiant, idiot et dangereux".

M.H.