BFMTV

Procès reporté pour un vigneron bio en justice pour un AOC

BFMTV

Le procès d'un vigneron bio, accusé d'avoir apposé sur ses bouteilles l'Appelation d'origine contrôlée (AOC) "Anjou" alors qu'il s'était affranchi de ses règles, a été reporté mercredi au 5 mars pour une question de procédure.

Olivier Cousin, vigneron à Martigné-Briand, est référencé par des grands cavistes et restaurants du monde entier. Mais il s'était affranchi des règles de l'AOC en passant à une culture biodynamique, reprochant au label d'autoriser l'utilisation de trop de produits chimiques.

La profession lui avait reproché d'avoir continué d'utiliser le terme "Anjou" pour son vin, alors que ce terme est protégé par le décret "AOC Anjou".

Cette procédure judiciaire a relancé le débat sur la création d'un label différent de l'AOC, spécifique aux vins naturels et artisanaux. Mercredi, environ 150 personnes sont venues apporter leur soutien au vigneron devant le palais de justice.

M. T. avec AFP