BFMTV

Procès en appel du « Dr Maure »

-

- - -

Le procès en appel du faux chirurgien marseillais Michel Maure s'ouvre ce lundi. Les victimes, déçues par le 1er verdict, espèrent toujours être indemnisées. Témoignages.

Aujourd'hui s'ouvre le procès en appel du docteur Michel Maure à Aix-en-Provence dans les Bouches-du-Rhône. En juin dernier, ce médecin généraliste de 60 ans a été condamné en première instance à 3 ans de prison ferme et 75 000 euros d'amende pour avoir effectué des opérations de chirurgie esthétique ratées à Marseille. Il est poursuivi par une centaine de plaignants pour mise en danger de leur vie, blessures involontaires, tromperies aggravées et publicité mensongère. Incarcéré le 12 septembre dernier, après une fuite en Espagne, il comparaît détenu.

« Pas arrogant, innocent »

Lors du premier procès, les victimes avaient critiqué l'attitude du Dr Maure, parlant d'arrogance. Un trait de caractère que son avocat, Maître Dominique Ramirez, conteste bien évidemment, dénonçant « un dossier [qui] tourne autour de l'aspect financier, et même plus médical : ceux à qui sa personnalité a déplu sont ceux qui ont sollicité des centaines de milliers d'euros de dommages et intérêt, et qui ont été déçus parce qu'ils n'ont obtenu que 5000 ou 6000 euros. »

« Il préfèrera être emprisonné plutôt que payer »

Des indemnisations de 2000 à 7000 euros en effet, que le Dr Maure n'a toujours pas commencé à régler. Pour Jérôme Rambaldi, l'un des avocats des victimes, « convaincu d'avoir à faire à un véritable escroc, ça sera très difficile d'obtenir quelque chose de Michel Maure. Je pense qu'il n'hésitera pas à faire une année de prison supplémentaire pour éviter de rembourser ses victimes. Pour certaines d'entre elles, de conditions modestes, nous avons d'ailleurs commencé à saisir la commission d'indemnisation des victimes, afin de leur permettre de pouvoir se faire réopérer et de tenter de réparer les préjudices qui leur ont été posés. »

Verdict le 27 janvier.