BFMTV

Fin de la prise d'otages dans une agence bancaire du Havre, le suspect interpellé

Six personnes étaient tenues en otage par un homme armé. Le Raid s'est rendu sur place. Après des négociations de plusieurs heures, tous les otages ont fini par être libérés.

Un individu armé a pris en otages jeudi après-midi plusieurs personnes dans une agence bancaire du centre-ville du Havre. L'homme, seul, s'est retranché dans les locaux d'une agence de la Bred à partir de 16h45.

Antécédents psychiatriques

Après plusieurs heures de négociations, au cours desquelles l'un des otages s'est enfuit, les cinq autres ont été libérés petit à petit. Les six personnes sont indemnes et l'auteur de la prise d'otages a été interpellé en fin de soirée.

L'homme, âgé de 34 ans, est connu pour des antécédents psychiatriques, et pour des faits de délinquance de droit commun. Ses revendications ne sont pas claires, mais selon le syndicat policier Unité SGP, il ne s'est pas rendu à la banque pour la braquer mais pour "faire parler de lui".

Les otages indemnes

Un périmètre de sécurité a été mis en place par la police autour des lieux, sur le boulevard de Strasbourg. Le Raid est arrivé sur place peu avant 19h30, et le négociateur a entamé des discussions avec le preneur d'otages.

Comme l'a appris BFMTV au début des événements, les otages étaient six au départ. Rapidement, une personne a réussi à s'échapper. Un otage a ensuite été relâché puis un deuxième aux alentours de 20 heures.

Une heure plus tard, peu après 21 heures, une troisième personne a été libérée par le preneur d'otages. Il ne reste alors plus que deux personnes retenues dans l'agence bancaire. Avec une régularité de métronome, il en relâche une quatrième aux alentours de 22 heures, puis le dernier otage à 23 heures. Heure à laquelle, donc, la prise d'otages a pris fin. On ignore toujours s'il s'agissait de clients ou d'employés de la banque.

Quant à l'auteur de la prise d'otages, il s'est rendu aux forces de l'ordre, hissant un drapeau blanc avant d'être interpellé. "Les otages sont libérés sains et saufs" a salué aussitôt le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, a également réagi sur Twitter, saluant les policiers du Raid "pour leur professionnalisme et leur expertise qui permet un heureux dénouement" à cette prise d'otages.

"Le parquet du Havre va désormais pouvoir enquêter et donner des suites judiciaires", écrit le ministre de la Justice.

Alexandra Gonzalez avec Salomé Vincendon avec AFP