BFMTV

Port du masque: un conducteur de tram agressé à Marcq-en-Barœul, un mineur interpellé

Image d'illustration

Image d'illustration - AFP

INFO BFMTV - Un jeune de 14 ans a été interpellé en début de semaine dans le cadre d'une enquête sur l'agression d'un conducteur de tram à Marcq-en-Barœul, dans le Nord. La victime lui avait demandé de mettre son masque.

Des faits qui deviennent presque quotidiens. Le 23 juillet dernier, le conducteur d'un tram était agressé à Marcq-en-Barœul, dans le Nord, alors qu'il demandait à un groupe de jeunes de porter leur masque. Son agresseur a été interpellé.

Le jour de l'agression, le conducteur quitte ses commandes alors que le tramway, qui assure la liaison Lille-Tourcoing, est arrêté boulevard de la Marne à Marcq-en-Barœul. Il vient alors de voir plusieurs jeunes à l'intérieur du wagon qui ne portent pas de masque. Le chauffeur se dirige vers eux et leur rappelle la réglementation.

Convocation en septembre

Le ton monte très rapidement et l'un des jeunes insulte, menace et crache sur le conducteur, avant que lui et ses amis ne prennent la fuite. Son visage est toutefois capté par les caméras de vidéosurveillance du tramway et sa photo est transmise au service interrégional des transports en commun de Lille. Le chauffeur de tramway dispose lui d'un arrêt de travail de 15 jours.

Mardi 11 août, le jeune homme est repéré par une des patrouilles du service à Tourcoing. Il est interpellé vers 20 heures et placé en garde à vue. Âgé de 14 ans, et inconnu des services de police, il est convoqué en septembre pour une réparation pénale, une mesure éducative pour les mineurs auteurs d'infractions.

Depuis plusieurs semaines, les agressions de ce type se multiplient. Il y a deux jours, un chauffeur de bus était agressé pour les mêmes raisons près de Lyon. Mardi également, c'est une infirmière qui a été violemment frappée par deux mineurs dans un bus à Neuilly-sur-Marne, en Seine-Saint-Denis. Le 6 juillet, Philippe Monguillot, un chauffeur de bus à Bayonne de 59 ans, est mort après avoir été roué de coups par quatre personnes à qui il demandait de mettre un masque.

https://twitter.com/justinecj Justine Chevalier Journaliste police-justice BFMTV