BFMTV

Paris: la permanence de Stanislas Guerini dégradée par des graffitis

Le mur de la permanence Cécile Rilhac a été tagué.

Le mur de la permanence Cécile Rilhac a été tagué. - Capture d'écran de la photo publiée par Cécile Rilhac sur Twitter.

Info BFM Paris - Des graffitis ont été peints sur les deux vitrines de l'établissement dans la nuit de mercredi à jeudi.

Ce jeudi, vers 1h du matin, des policiers en patrouille ont constaté que la permanence de Stanislas Guerini, délégué général de LaREM et député de la 3e circonscription de Paris, avait été dégradée. 

Des graffitis ont été peints sur les deux vitrines de l'établissement. L'un d'eux, peint en noir, est une inscription contre le CETA, l'accord de libre-échange entre l'UE et le Canada voté le 23 juillet dernier. La seconde inscription, dont le lettrage était de même taille, était hostile à la police.

"Ma permanence sera toujours ouverte à celles et ceux qui veulent dialoguer. Les tags qui y ont été inscrits s'ajoutent à une série trop longue de lieux de démocratie endommagés. Je le déplore et continue d'avancer", a tweeté le député de Paris jeudi dans l'après-midi.

Depuis deux semaines, plusieurs permanences de députés LaREM ont subi des dommages ainsi que des locaux du mouvement présidentiel à Foix dans la nuit de lundi à mardi.

Mercredi, deux députés LaREM dans le Val-d'Oise ont aussi vu leur permanence taguée. Sur celle du député Guillaume Vuilletet, situé à Méry-sur-Oise, ont ainsi été inscrits ACAB ("All cops are bastards", ou en français, "Tous les flics sont des bâtards"), "CETA vomir" et "RIC". 

Raphaël Maillochon avec Cyrielle Cabot