BFMTV

Nice: quatre policiers légèrement blessés lors d'un cambriolage

Un policier a été blessé au genou lors de l'interpellation.

Un policier a été blessé au genou lors de l'interpellation. - -

Cherchant à fuir les lieux de leur cambriolage, cinq individus ont foncé en voiture sur les policiers venus les interpeller. Un policier a été blessé au genou.

Quatre policiers ont été légèrement blessés dans la nuit de lundi à mardi à Nice lors d'une interpellation à la suite d'un cambriolage, a-t-on appris auprès du chef de la sécurité départementale, qui a évoqué une "tentative d'homicide". Leurs agresseurs ont été interpellés.

Les faits se sont dérouleé aux alentours de deux heures du matin dans un quartier résidentiel de l'ouest de la ville. "Une société de télésurveillance a appelé le commissariat de Nice et a indiqué qu'un cambriolage avait lieu dans une villa qui se trouve en haut d'une impasse", a expliqué Christophe Crépin de l'Unsa-Police, joint par BFMTV.com. Cette intervention aurait fait fuir dans un premier temps les malfaiteurs, qui ont laissé une voiture "au moteur encore chaud avec un sac d'objets à côté", a raconté pour sa part Marcel Authier, directeur de la sécurité départementale.

Les policiers ont tiré

Les policiers de la brigade canine et de la brigade de sécurité territoriale ont alors décidé de "monter une souricière" afin de pouvoir interpeller les individus, selon Christophe Crépin. Les suspects, au nombre de cinq, seraient revenus une demi-heure plus tard, avec une autre voiture.

"Les policiers veulent les interpeller, ils résistent et l'un d'entre eux démarre la voiture, qui roule sur la jambe d'un policier en train de maîtriser un malfaiteur. Puis deux autres sont blessés, renversés par la voiture qui prenait la fuite et à qui ils tentaient de barrer la route", a indiqué Marcel Authier. Les policiers ont "tiré à quatre reprises avec leur arme de poing en légitime défense", a précisé le directeur de la sécurité départementale. La voiture sera finalement interceptée par un quatrième policier, qui sera blessé au poignet.

Une voiture comme "arme par destination"

Le policier blessé au genou, un ADS (agent de sécurité), devrait obtenir une incapacité de travail. Deux agents de la brigade canine ont quant à eux été blessés aux cervicales. Les cinq suspects, dont un serait mineur et les autres âgés de 18 à 20 ans, ont été placés en garde à vue.

Ils sont "très défavorablement connus des services de police", a indiqué Marcel Authier. Le patron de la sécurité départementale a rendu "hommage au professionnalisme des policiers qui ont interpellé des malfaiteurs au péril de leur vie. J'y vois une tentative d'homicide sur les deux policiers percutés par la voiture".

Face à une "hausse de la violence", Christohe Crépin s'insurge que des "individus 'multiréitérants' utilisent des véhicules comme des armes par destination sur des fonctionnaires de police pour couvrir leur fuite". Il dénonce également les activités de malfaiteurs "déterminés et dangereux": "Ce n'est pas la première fois, les Alpes-Maritimes sont particulièrement touchées". 

M. K. avec AFP