BFMTV

Nancy: une jeune femme battue par ses frères parce qu'elle a un petit ami

Les deux hommes ont été placés en garde à vue au commissariat de Nancy.

Les deux hommes ont été placés en garde à vue au commissariat de Nancy. - AFP

Deux hommes de 33 et 36 ans ont été placés en garde à vue et vont être déférés ce jeudi après avoir frappé leur jeune soeur et son compagnon.

Ils disent avoir voulu lui rappeler "des principes culturels et familiaux". Pour le simple fait d'avoir un petit ami en dehors du mariage, une jeune femme a été rouée de coups, a été torturée, mutilée par ses deux grands frères. Son compagnon, lui aussi, a été tabassé avant de manquer d'être renversé et menacé de mort. C'est dans ce contexte de violence que deux hommes de 33 et 36 ans vont être présentés ce jeudi après-midi à un juge d'instruction du tribunal de Nancy.

Les faits remontent à lundi. Tout a commencé par une altercation entre Sanaa, une jeune femme de 23 ans, et son frère, de 13 ans son aîné, Najim L.. Ce dernier lui reproche sa relation amoureuse avec un homme auquel elle n'est pas marié. Les critiques portent aussi sur la manière de se vêtir de la jeune femme, employée de banque, qu'il juge indécente. Après cette conversation houleuse, le frère apprend que sa cadette héberge à son domicile de Nancy son compagnon.

Une plaie à la tête 

Le lendemain, Najim L. se rend alors chez sa soeur. Dans l'intervalle, il prévient son autre frère, Arnouar L.. Arrivé sur place vers 20 heures, le premier découvre le compagnon, Tarik, dans l'appartement. Ce dernier est pressé de partir. Seul avec sa soeur, Sanaa, le frère se livre à des violences. La jeune femme reçoit des coups au visage, dans les cotes. Elle est aussi torturée, son aîné lui coupe les cheveux avec un couteau puis lui entaille le cuir chevelu sur plusieurs centimètres. 

Tarik, le compagnon, prévient les pompiers. Resté en bas de l'immeuble, il va croiser Najim L. rejoint par son frère Arnouar. Lui aussi va être frappé avant de prendre la fuite à pied, en direction du commissariat de Nancy. Les deux hommes ne s'arrêtent pas là, montent dans chacun leur véhicule et prennent en chasse le jeune homme. Dans cette course-poursuite, l'aîné des frères va tenter de renverser le petit-ami, qui, une fois devant l'hôtel de police va être menacé de mort.

Ramadan

Les deux frères vont être interpellés vers 21h15 et placés en garde à vue. Face aux policiers, Najim L., connu des services de police pour des dégradations commises il y a quelques années, a estimé que sa soeur était au courant "des principes culturels et familiaux vis-à-vis du respect de soi-même". Des principes qu'elle n'a, selon lui, pas respecté alors qu'il l'avait prévenue à plusieurs reprises. Selon lui, sa soeur ne pouvait avoir un petit-ami en dehors du mariage et "encore moins durant le mois du Ramadan".

Le parquet de Nancy a ouvert une information judiciaire des chefs d'"acte de torture ou de barbarie", de "violences volontaires aggravées", de "tentative de meurtre", et de "menaces de mort réitérées". Le procureur de la République va requérir le placement en détention des deux hommes dans l'attente d'un éventuel procès.

Justine Chevalier