BFMTV

Mur des cons: "pas de bon goût", mais "pas de quoi en faire un fromage"

BFMTV

L'affaire du "Mur des cons" a créé un tollé dans les milieux politiques. Il y a quelques jours, une vidéo tournée dans le local du Syndicat de la magistrature montrait des photos de personnalités, regroupées sous le titre "mur des cons", provoquant des réactions en chaîne de la part des intéressés et de vives critiques visant le journaliste de France 3, auteur de la vidéo.

Pour le numéro un de la CFDT, Laurent Berger, le mur des cons du Syndicat de la magistrature n'est "pas de bon goût", mais "il n'y a pas de quoi en faire un fromage" et l'affaire ne mérite pas d'engager des procédures contre le syndicat ou contre le journaliste de France 3.

"C'est potache, je ne suis pas sûr que ce soit de très bon goût et c'est peut-être pas bienvenu, mais franchement il n'y pas de quoi en faire un fromage", a affirme Laurent Berger, invité de l'émission les "Grandes gueules" sur RMC.

Selon lui, il s'agit d'un "local syndical" et "dans d'autres locaux syndicaux il peut y en avoir". "Je suis même prêt à penser que dans d'autres salles de presse il peut y en avoir". Pour lui, cette affaire "ne vaut pas le coup d'aller mener des procédures", et il faut "un peu d'apaisement", estime-t-il, rappelant que les syndicalistes du syndicat de la magistrature s'étaient excusés.

Interrogé sur une procédure disciplinaire demandée par la SNJ/CGT contre le journaliste de France 3, auteur de la vidéo sur le mur, Laurent Berger a répondu: "de tous côtés on en fait beaucoup trop" et "il n'y a pas de poursuite à avoir". "Ce n'est pas très glorieux", mais "ce n'est pas très important au regard de 3 millions de chômeurs et de 5 millions de précaires, occupons-nous de vrais sujets", a-t-il dit.

T.R. avec AFP