BFMTV

Mulhouse: un homme mis en examen pour avoir séquestré son petit garçon pendant trois ans

Deux policiers en vêtements traditionnels musulmans interpellent un suspect, mercredi à Marseille

Deux policiers en vêtements traditionnels musulmans interpellent un suspect, mercredi à Marseille - Capture d'écran

Un homme a été mis en examen ce vendredi pour avoir séquestré pendant trois ans à son domicile son fils aujourd'hui âgé de 8 ans, afin de le soustraire à sa mère qui en avait pourtant la garde. L'enfant, retrouvé dans un état déplorable, est très perturbé.

Un homme a été mis en examen vendredi à Mulhouse dans le Haut-Rhin pour avoir séquestré pendant trois ans à son domicile son fils aujourd'hui âgé de 8 ans, afin de le soustraire à sa mère qui en avait pourtant la garde, a-t-on appris auprès du parquet.

Le petit garçon, très perturbé, a été retrouvé par les enquêteurs dans un état de santé déplorable, avec des morsures de punaises et des lentes dans les cheveux, a précisé le parquet de Mulhouse. Il n'a jamais été scolarisé. Son seul lien avec le monde extérieur, depuis trois ans, était une chaîne de télévision pour enfants. Il a été placé dans une unité médicale spécialisée, en attendant de pouvoir retrouver sa mère.

"L'appartement était d'une saleté repoussante"

D'après Dominique Alzéari, procureur de la République de Mulhouse, a indiqué samedi que l'enfant n'aurait "pas subi de violence physique". Il était "livré à lui même toute la journée", "hors de toute surveillance et en danger". Par souci de discrétion, son père "lui avait appris à parler doucement (...) pour ne pas alerter les voisins". L'appartement était "d'une saleté repoussante" et "à peine meublé".

Une "difficile reconstruction" est à prévoir selon le magistrat, alors que l'enfant ne manifeste "aucun désir de revoir sa mère" et a développé "une habitude de prostration". Sans formuler de "regrets mais en tentant de se justifier de manière pathétique", le père "reconnaît qu'il n'a pas été à la hauteur". Le conflit avec la mère de l'enfant et une logique de "fuite en avant" l'auraient conduit à adopter cette attitude.

La mère, a-t-on appris, avait déposé trois plaintes et la traque des policiers n'a jamais cessé. Le procureur a expliqué que "le père avait échappé aux contrôles pendant trois ans" et confirmé son arrestation lors d'un rendez-vous avec son employeur.

Jusqu'à 30 ans de réclusion

Poursuivi pour enlèvement et séquestration, le père, âgé de 37 ans, encourt 30 ans de réclusion. Le parquet a requis vendredi son placement en détention provisoire.

Père et fils étaient introuvables depuis la séparation des parents, qui vivaient à Nice jusqu'en octobre 2012. Mais la police a retrouvé leur trace dernièrement à Mulhouse, grâce à la géolocalisation du téléphone portable du père. L'homme a d'abord été interpellé dans les locaux d'un ancien employeur, où les enquêteurs lui avaient tendu un piège. Puis la police a pu libérer l'enfant.

la rédaction avec AFP et Vincent Giraldo