BFMTV

Montpellier: une jeune femme attaquée à l'ammoniaque en pleine rue

Un véhicule de police - Image d'illustration

Un véhicule de police - Image d'illustration - AFP

Son agresseuse devrait être jugée ce jeudi dans le cadre d'une comparution immédiate.

"Il y avait une femme qui venait vers nous en parlant fort dans la rue." Le récit de l’agression dont a été victime cette étudiante montpelliéraine, vendredi soir, fait froid dans le dos.

Après avoir fêté la thèse d’une amie et alors qu'elle rejoignait son compagnon, l'étudiante a été attaquée en plein boulevard et aspergée d’un liquide terriblement douloureux sur le visage.

"Je ne voyais plus rien, mes yeux me brûlaient, je n’arrivais plus à respirer" explique-t-elle dans les colonnes de Midi Libre.

Une inconnue venait de lui lancer de l’ammoniaque, selon le quotidien régional, une substance hautement corrosive au contact de la peau.

"Je sentais la peau de mes lèvres qui commençait à se décoller. J’ai tout de suite pensé qu’elle m’avait jeté de l’acide. Quand je l’ai dit, la femme a répondu: 'Non, c’est de l’ammoniaque!'" relate-t-elle, extrêmement choquée.

Comparution immédiate ce lundi

Egalement touché, son petit ami a réussi à désarmer l’agresseuse, qui a été interpellée quelques minutes plus tard par des policiers en patrouille dans le quartier. De son côté, la jeune femme est hospitalisée. Les médecins, qui se veulent rassurants, estiment que les lentilles qu'elle portait lui ont peut-être sauvé la vue.

"Je n’ai pas dormi de la nuit, je n’ai pas arrêté de faire des cauchemars. Je me suis aussi bloqué le haut du dos. Je ne me sens plus en sécurité."

L’auteure du geste sera jugée ce lundi dans le cadre d’une comparution immédiate.

Hugo Septier