BFMTV

Meyzieu: en détention, un adolescent multiplie les canulars téléphoniques aux secours depuis sa cellule

Un écusson de la police nationale (image d'illustration).

Un écusson de la police nationale (image d'illustration). - AFP

L'adolescent de 16 ans, détenu à l'établissement pour mineurs de Meyzieu, est mis en cause pour avoir mobilisé à plusieurs reprises les secours inutilement.

C'est depuis sa cellule que l'adolescent a alerté les secours à plusieurs reprises pour faire une mauvaise blague. Un mineur de 16 ans a été extrait de sa cellule et placé en garde à vue en début de semaine pour des appels malveillants passés à la police et aux secours ces dernières semaines.

Le 5 avril dernier, les secours s'étaient ainsi déplacés en urgence à l'établissement pour mineurs de Meyzieu après avoir reçu un appel informant qu'un détenu venait de se suicider. Ce n'est qu'une fois sur place que les secours ont compris qu'il s'agissait d'un canular. 

Plusieurs appels depuis mi-mars

Dès le lendemain, un nouvel appel était passé à la police, avec le même numéro de portable, pour signaler un cas de covid-19. Il était localisé au sein même de l'établissement pour mineur, qui portait plainte. 

Lors de l'enquête pour identifier l'utilisateur de ce numéro de téléphone, les policiers ont constaté qu'il avait contacté à de nombreuses reprises les services de secours depuis la mi-mars. Un jeune homme de 16 ans, en détention provisoire dans le cadre d’une affaire de vol avec arme, a finalement été identifié et le téléphone découvert dans sa cellule. 

En garde à vue, le suspect a intégralement reconnu les faits, selon la police, en déclarant ne pas avoir conscience de la gravité de ses actes. Il a été présenté au parquet et mis en examen le 21 avril, avant de réintégrer l'établissement pour mineur de Meyzieu.

Benjamin Rieth