BFMTV

Meuse: un chasseur mortellement touché lors d'une battue

Un chasseur et son chien - Image d'illustration

Un chasseur et son chien - Image d'illustration - EAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Le tireur s'est rendu de lui-même et a été placé en garde à vue.

La fin de semaine a de nouveau été marquée par un accident de chasse mortel. Aux abords de la commune de Mauvages dans la Meuse, une association de chasse locale avait, selon L’Est républicain, organisé une battue. L’un des participants, qui avait le rôle de rabatteur, était dissimulé dans les broussailles au moment du drame.

Sans que les circonstances exactes aient été définies par l’enquête encore en cours, la victime a reçu projectile, balle ou éclat de balle, mortel. Malgré l’intervention des secours, l’homme est mort et une autopsie devrait avoir lieu prochainement à l’institut médico-légal de Nancy.

Toujours selon le quotidien de l’Est de la France, le tireur se serait rendu de lui-même aux gendarmes arrivés sur les lieux peu après. Placé en garde à vue, il est également suivi psychologiquement.

Multiplication des accidents

La multiplication des accidents de chasse relance le débat autour de cette pratique de plus en plus discutée. La semaine passée, c’est un cycliste britannique qui avait été abattu par le tir accidentel d’un jeune chasseur de 22 ans. Ce week-end, un autre cycliste avait également été sérieusement touché au niveau de l’épaule.

Hugo Septier