BFMTV

Mayenne: victime de racisme de la part d'une cliente, un livreur Uber Eats porte plainte

Un livreur Uber Eats - Image d'illustration

Un livreur Uber Eats - Image d'illustration - BFM Paris

L'homme de 34 ans a déposé plainte pour "injure non publique en raison de l'origine, l'ethnie, la nation, la race ou la religion."

Âgé de 34 ans, Yaya se dit "blessé moralement." Le 14 mai, ce livreur Uber Eats qui écume les rues de la ville de Laval en Mayenne était en chemin pour remettre une commande d'un restaurant KFC à une cliente. C'est à ce moment-là que le trentenaire reçoit un violent message raciste de la part de cette dernière. "Dépêche-toi, esclave", peut-il alors lire sur son smartphone, rapporte France Bleu,

Pour Yaya, le caractère raciste de cette injonction ne fait aucun doute, d'autant que selon lui, les clients peuvent voir sa photo sur l'application. "Une fois qu'on a accepté une commande, le client voit notre photo directement sur l'écran. Comme elle a vu ma photo sur son écran, elle sait que je suis de peau noire et m'a traité de la sorte", explique cet homme originaire de Guinée-Conakry, en France depuis 2009, qui peut se targuer d'un compte professionnel dénombrant 98 % de clients satisfaits pour un total de 2796 commandes livrées.

Plainte

Comme le souligne encore France Bleu, ce n'est que le lendemain que Yaya se décide à déposer plainte auprès de la police pour "injure non publique en raison de l'origine, l'ethnie, la nation, la race ou la religion."

Quelques jours après les faits, le jeune homme ne parvient toujours pas à trouver le sommeil. "J'imagine tout le temps" l'insulte de la cliente, dit-il.

Le 14 mai dernier, Yaya a finalement décidé de ne pas livrer le repas de son agresseur verbal. "Je ne pouvais pas lui remettre sa commande parce que ces insultes, c'est insupportable", indique-t-il, soulignant avoir pris contact immédiatement avec la plateforme Uber Eats afin de rendre compte de la situation. De son côté, son employeur a affirmé vouloir faire le nécessaire pour suspendre le compte de la cliente.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV