BFMTV

Marchés publics suspects : 8 personnes toujours en garde à vue à Marseille

Ce mardi matin, Alexandre Guérini était toujours entendu dans les murs de la section de recherches de la gendarmerie de Marseille.

Ce mardi matin, Alexandre Guérini était toujours entendu dans les murs de la section de recherches de la gendarmerie de Marseille. - -

Alexandre Guérini, chef d’entreprise et frère du président PS du conseil général des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini, était toujours en garde à vue ce mardi matin à Marseille avec sept autres personnes, dans le cadre de l'enquête sur « l'affaire des déchets ».

Alexandre Guérini, chef d’entreprise et frère du président PS du conseil général des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini, était toujours en garde à vue avec sept autres personnes ce mardi matin à Marseille, dans le cadre d’une enquête sur des marchés publics présumés frauduleux. Au total, 12 autres personnes ont été ou seront entendues.

Parmi les autres personnes entendues par les enquêteurs, Hervé Thérond, le directeur général des services de l’agglomération d’Aubagne et Michel Karabadjakian, le directeur général adjoint à la propreté de la Communauté urbaine de Marseille (CUM).Ce dernier est l'auteur de la lettre accusant Alexandre Guérini.

Tous avaient été interpellés lundi matin. Plusieurs personnes ont déjà été mises en examen dans le cadre de ce dossier, dont des salariés des déchetteries de la région. La justice soupçonne la mise en place d'un système occulte de surfacturation et de trafic d'influence dans l'attribution de certains marchés publics dans les Bouches-du-Rhône.