BFMTV

Lyon: un homme emprisonné, après avoir été à peine libéré de prison dans le cadre de l'urgence sanitaire

Prison (PHOTO D'ILLUSTRATION) -

Prison (PHOTO D'ILLUSTRATION) - - Kenzo Tribouillard - AFP

L'homme de 38 ans, impliqué dans deux incidents, n'a pas respecté son assignation à résidence.

Un homme a été condamné le 23 avril dernier, à Lyon, à six mois de prison ferme pour des faits de violence. Il venait pourtant juste de sortir de prison, dans le cadre des mesures prises par le ministère de la Justice pour désengorger les établissements pénitentiaires en raison du coronavirus, rapporte Le Progrès ce dimanche.

Le 10 avril, le trentenaire a été libéré de prison et assigné à résidence chez son frère à Givors, une commune située dans la métropole lyonnaise, avec interdiction de se rendre chez ses parents à Lyon. Le 21 avril, l'homme s'est tout de même rendu à la Duchère, un quartier lyonnais située dans le 9e arrondissement.

Cinq plaintes

Il a été impliqué dans deux incidents, la même journée et a été contrôlé deux fois par la police. Lors du deuxième contrôle, il a insulté les agents présents et craché au visage de l'un d'eux, explique le quotidien. 

Placé en garde à vue, l'homme de 38 ans a de nouveau menacé les policiers présents, amenant cinq d'entre eux à porter plainte contre lui. Jugé le 23 avril en comparution immédiate, il a donc été condamné à six mois de prison ferme et a vu son sursis de quatre mois révoqué. Il rejoint la maison d'arrêt de Lyon-Corbas pour une peine totale de dix mois d'emprisonnement.

Clément Boutin