BFMTV

Les principales mesures pour lutter contre les chiens dangereux

Le projet de loi sur les chiens dangereux sera débattu par les parlementaires d'ici trois semaines.

Vendredi, une jeune femme de 27 ans est grièvement mordue au crâne par deux rottweilers appartenant à sa famille à Noisy-le-Sec. Samedi, une fillette de 10 ans meurt après avoir été mordue par deux dogues allemands appartenant à sa mère à Auteuil (dans l’Oise). Et le même jour, un homme de 62 ans est mordu aux bras, aux jambes et au visage par l'un des rottweillers de son fils, à Saint-Louis (dans le Haut-Rhin).

Après ces trois drames ce week-end, Michèle Alliot-Marie annonçait hier les principales mesures que contiendra ce projet de loi :

- formation obligatoire pour les propriétaires de chiens dangereux

- obligation de présenter un certificat vétérinaire au moment de la déclaration du chien en mairie

- renforcement des pouvoirs des préfets pour ordonner l'euthanasie des chiens en cas d'atteinte ou de menace d'atteinte grave aux personnes.

- interdiction des croisements susceptibles de produire des chiens dangereux

- interdiction de détenir des chiens de 1ère catégorie (chiens d'attaque comme les pitbulls, ndlr) nés après la loi de 1999

- importations mieux contrôlées des chiens de 2e catégorie (chiens de garde ou de défense: rottweilers, american staffordshire, etc.)

La rédaction