BFMTV

Les parents du garçonnet miraculé en garde à vue

Les parents garçon de 18 mois,  rescapé lundi d'une chute du 7ème étage d'un immeuble parisien, ont passé la nuit de mardi à mercredi en garde à vue.

Les parents garçon de 18 mois, rescapé lundi d'une chute du 7ème étage d'un immeuble parisien, ont passé la nuit de mardi à mercredi en garde à vue. - -

Les parents du garçon de 18 mois, rescapé lundi d'une chute du 7ème étage d'un immeuble parisien, ont passé la nuit de mardi à mercredi en garde à vue. Ils ont dit aux enquêteurs avoir laissé le garçonnet et sa grande sœur seuls pendant leur sieste.

Les parents garçon de 18 mois, rescapé lundi d'une chute du 7ème étage d'un immeuble parisien, ont passé la nuit de mardi à mercredi en garde à vue. Ils ont dit aux enquêteurs avoir laissé le garçonnet et sa grande sœur seuls pendant leur sieste.

Ils sont interrogés depuis lundi soir par la brigade de protection des mineurs, après ouverture d’une enquête pour « délaissement de mineurs ».

Des enfants seuls pendant deux heures

Ils ont dit aux policiers avoir voulu profiter du sommeil des enfants pour quitter le domicile quelques heures. Mais Izry, 14 mois et Sarah, 3 ans et demi, se seraient réveillés et se seraient mis à jouer sur le balcon, sans surveillance. C'est ainsi que le petit garçon – et non une fillette comme annoncé dans un premier temps - serait passé au dessus de la balustrade.

Une chute du 7e étage dont il est miraculeusement sorti indemne, sauvé par la tenture d’un restaurant, puis les bras d’un passant.
Un voisin est également parvenu à se glisser sur le balcon pour recueillir la grande sœur.

Les parents risquent sept ans de prison

L'enfant était toujours à l'hôpital hier soir pour des examens complémentaires. Il ne souffre que de blessures superficielles (2 jours d'ITT). Une ordonnance de placement provisoire a été prise pour les deux enfants.

Pour les parents, qui sont ne sont rentrés que 2 heures plus tard, les conséquences risquent d'être lourdes. Le « délaissement de mineur » est un délit très grave qui peut être puni de 7 ans d'emprisonnement et 100 000 euros d'amende.