BFMTV

Le sénateur UMP François Gosdidier perd en justice contre Charlie hebdo

BFMTV

Le directeur de publication du journal satirique Charlie hebdo, Stéphane Charbonnier, poursuivi pour diffamation par le sénateur UMP de la Moselle François Grosdidier, a été relaxé vendredi par le tribunal correctionnel de Nancy.

Lors de l'audience, le vendredi précédent, le parquet n'avait pas requis de condamnation.

François Grosdidier, maire de Woippy en Moselle en périphérie de Metz, reprochait au journal satirique la publication d'un dessin illustrant un article titré "Les juges guettent le Morano's boys de la Moselle" daté du 14 mars 2012, en référence à Nadine Morano, à l'époque membre du gouvernement Fillon.

La caricature de l'élu était sous-titrée "Il n'y a pas d'argent sale à Woippy ... il n'y a qu'un élu pas propre". "Cela fait des années que les soupçons d'affairisme s'accumulent contre le sénateur-maire de Woippy, François Grosdidier", poursuivait le journal.

François Grosdidier a été condamné à 1.500 euros de frais de justice.

David Namias