BFMTV

Le procès de Dieudonné renvoyé au 24 février 2016

Dieudonné M'bala M'bala se rend au théâtre de la Main d'or pour un événement "Je ne suis pas Charlie..." le 27 juin 2015.

Dieudonné M'bala M'bala se rend au théâtre de la Main d'or pour un événement "Je ne suis pas Charlie..." le 27 juin 2015. - Loïc Venance - AFP

Le procès de l'humoriste controversé Dieudonné, appelé à comparaître ce mercredi pour "provocation à la haine raciale et "injure raciale" pour des passages de son avant dernier spectacle "la bête immonde", a été renvoyé au 24 février 2016.

C'est l'avocat du polémiste, Me Sanjay Mirabeau, indisponible, qui a demandé ce renvoi auquel les autres parties au procès ne se sont pas opposées. Le parquet de Paris a cité Dieudonné à comparaître au terme d'une enquête préliminaire lancée après un signalement du préfet de police de Paris à l'été 2014.

Un nouveau signalement avait été fait le 20 février 2015 après une autre représentation, successivement au procès Charlie Coulibaly. Dans son spectacle, Dieudonné, fers aux pieds, déguisé en détenu de Guantanamo, avait discouru sur le rôle qu'il attribue aux juifs dans la traite des noirs et ironisé sur le génocide commis par les nazis.

Cinq passages sont poursuivis, quatre au titre de la provocation à la haine raciale et un pour injure raciale. Parmi eux, figurent une réplique où il explique que "le commerce des esclaves" était "une spécialité juive au départ". 

la rédaction avec AFP