BFMTV

Le Havre: un docker retrouvé mort après avoir été torturé

Image d'illustration

Image d'illustration - AFP

Un homme de 40 ans a été retrouvé mort à Montivilliers, près du Havre. Ce docker a été torturé avant d'être tué.

L'enquête s'oriente vers un règlement de comptes, après la découverte du corps d'un homme vendredi matin près d'une école de Montivilliers, non loin du Havre, en Seine-Maritime. Les premières constatations font état de blessures liées à des tortures.

L'homme, un docker de 40 ans, a été retrouvé avec un oeil crevé, un téton arraché et un chiffon imbibé d'alcool dans la bouche, d'après une source policière confirmant les informations du journal Paris-Normandie. D'après une source proche du dossier, le docker avait été enlevé dans la nuit de jeudi à vendredi. L'alerte avait été donnée immédiatement.

"Jamais condamné"

Les enquêteurs privilégient la piste d'un règlement de comptes. La victime avait été mise en examen après la saisie récente d'une importante quantité de drogue au port du Havre. Selon nos informations, le parquet du Havre s'est dessaisi de cette affaire au profit de la JIRS (juridiction interrégionale spécialisée) de Lille, en charge de l'enquête sur le trafic de drogue.

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, le syndicat et la fédération des ouvriers dockers du port du Havre ont apporté "leur soutien à la famille et les proches de notre Cher Camarade Allan". Ils déplorent également "l'amalgame inacceptable" fait à l'encontre de la victime.

"Notre Camarade Allan n’a jamais été condamné pour le moindre fait concernant le trafic de drogue et pour quoi que soit d’autre d’ailleurs, à l’inverse, il a toujours été au front pour combattre ce fléau pour le Port du Havre et donc pour les Ouvriers Dockers", écrit le syndicat des dockers.
Justine Chevalier