BFMTV

Le député UMP de la Moselle Denis Jacquat condamné dans une affaire d'emplois fictifs

BFMTV

Le député UMP de la Moselle Denis Jacquat a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Reims à 6 mois d'emprisonnement avec sursis et 30.000 euros d'amende dans une affaire d'emplois fictifs et de fausses factures.

Sa condamnation est conforme aux réquisitions du parquet. L'élu a en outre été condamné à 370.000 euros de dommages et intérêts, mais n'a pas été frappé d'inéligibilité. Il a annoncé qu'il allait faire appel.

Il était reproché à Denis Jacquat d'utiliser les moyens de l'association mosellane d'aide aux personnes âgées et handicapées (Amapa), qu'il présidait, à des fins politiques, notamment pour promouvoir son activité de parlementaire.

Lors de l'audience, en juin, le procureur avait décrit "un système clientéliste et paternaliste".

Lors d'une conférence de presse après la décision du tribunal, Denis Jacquat, 69 ans, a dénoncé "un acharnement de la justice", et a fait part de son intention de se maintenir candidat sur une liste de droite aux élections municipales à Metz.

L'affaire avait été dépaysée à Reims en raison de l'implantation politique du prévenu en Moselle.

En 2011, le député UMP avait déjà été condamné à 10.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Reims, pour abus de confiance et infraction à la législation sur le financement des campagnes électorales.