BFMTV

Le complotiste Rémy Daillet en garde à vue pour projets de coup d'État et d'attentats

Sa secrétaire a également été placée en garde à vue pour être entendue dans cette affaire.

Le complotiste Rémy Daillet a été extrait de sa cellule et placé en garde à vue à la DGSI pour projets de coup d'État et d'attentats, a appris BFMTV de sources concordantes, confirmant une information du Parisien.

Il est soupçonné d’être lié à des membres d’une cellule dénommée "Honneur et nationa", un groupe néonazi qui eux-mêmes avaient été interpellés alors qu’ils préparaient un attentat contre une loge maçonnique dans l’est de la France. Rémy Daillet est soupçonné d'être l'une des têtes pensantes des projets d'attaques. Parmi les cibles, il y aurait aussi des centres de vaccination et des antennes 5G. 

Une femme, sa secrétaire, a également été placée en garde à vue dans cette affaire. Il ne s'agit toutefois pas des seules personnes placées en garde à vue dans ce cadre, selon nos informations. Des proches de Rémy Daillet avant lui ont été interpellés ces dernières semaines.

En détention dans le cadre de l'affaire Mia

"L’opposant politique Rémy Daillet n’a strictement aucun lien ni  avec le groupuscule 'Honneur et Nation', ni avec les projets d’attentats que l’on prête à ses membres qu’il ne connaît pas", a réagi son avocat Me Jean- Christophe Basson-Larbi auprès de BFMTV, "le réflexe de l’autorité judiciaire de mêler le nom de Daillet à chaque fait-divers anti-système ou contestataire est le signe inquiétant de la volonté du pouvoir politique et des services français d’embastiller durablement le prisonnier politique Rémy Daillet-Wiedemann."

Rémy Daillet est actuellement en détention pour le rôle qu’il a joué dans l’enlèvement de la petite Mia le 13 avril 2021. Il est soupçonné d'être l'investigateur de l'enlèvement de la fillette.

Mélanie Vecchio, Maxime Brandstaetter et Hugues Garnier