BFMTV

La surveillante pénitentiaire soupçonnée de trafic de téléphones écrouée

BFMTV

Une surveillante pénitentiaire de la maison d'arrêt d'Epinal soupçonnée d'avoir remis plusieurs téléphones portables et de l'alcool à des détenus a été placée en détention provisoire à Strasbourg, a indiqué mardi une source judiciaire.

"Elle a été mise en examen par un juge d'instruction pour corruption passive et introduction en détention d'objets illicites par personne dépositaire de l'autorité publique", a indiqué le procureur de la République d'Epinal, Etienne Manteaux.

L'enquête, menée par la police judiciaire de Nancy saisie par un juge d'instruction, avait commencé en novembre 2012, à la suite du signalement de deux détenus.

La fonctionnaire de 41 ans, placée en garde à vue la semaine dernière, a nié l'ensemble des faits.