BFMTV

La population carcérale en légère hausse avec 62.935 détenus au 1er décembre

Un gardien de prison ferme une porte d'un couloir de la prison de la Santé à Paris, le 6 novembre 2020

Un gardien de prison ferme une porte d'un couloir de la prison de la Santé à Paris, le 6 novembre 2020 - BERTRAND GUAY © 2019 AFP

Le nombre de détenus est en constante augmentation depuis le mois de juillet, après une chute historique de ce chiffre lié à la gestion de la crise sanitaire du coronavirus. Le taux d'occupation est désormais de 103, 8%.

Les prisons françaises comptaient au 1er décembre 62.935 détenus, un nombre en légère hausse par rapport au mois précédent, selon les données statistiques de l'administration pénitentiaire. 675 personnes en plus sont détenues par rapport au mois de novembre où il y avait 62.260 prisonniers. La densité carcérale atteint désormais les 103,8% alors que la France dispose au total de 60.626 places dans 188 prisons.

La population carcérale est en augmentation continue depuis le mois de juillet, après plusieurs semaines de chute historique due à la crise sanitaire du Covid-19 et notamment à la forte réduction de la délinquance et de l'activité pénale pendant le confinement du printemps dernier. Elle est ainsi passée de 72.575 détenus mi-mars à 59.493 mi-mai, soit un taux d'occupation inférieur à 100% (97%), une situation inédite en vingt ans.

654 matelas au sol

Dans le détail au 1er décembre, la densité carcérale a notamment atteint 183,9% à la maison d'arrêt de Béthune, 178% à celle de Bordeaux-Gradignan et 161,6% à Villepinte. Dans 72 établissements au total, le taux d'occupation est supérieur à 120%. Cela concerne 25.547 détenus.

Le nombre de matelas posés au sol - l'une des mesures de la surpopulation - est en hausse constante ces derniers mois. Il était à 422 le 1er juillet, 587 au 1er octobre et 654 le 1er décembre.

Près de 12.000 personnes en liberté surveillée

Les prévenus, écroués dans l'attente de leur jugement, représentent toujours le tiers du nombre de détenus. La part des femmes (3,7% de la population carcérale totale) est stable. Celle des mineurs (774 détenus contre 756 au 1er novembre) est en légère progression mais reste autour de 1%.

Au total, 74.878 personnes étaient placées sous écrou au 1er décembre, dont 11.943 personnes non détenues et faisant l'objet d'un placement sous surveillance électronique ou d'un placement à l'extérieur.

J.C. avec AFP