BFMTV

L'otage française enlevée au Kenya est morte

La maison dans laquelle Marie Dedieu avait été enlevée se situait au bord de la plage, sur l'île de Manda.

La maison dans laquelle Marie Dedieu avait été enlevée se situait au bord de la plage, sur l'île de Manda. - -

Marie Dedieu, la Française de 66 ans enlevée début octobre au Kenya, est décédée. Malade et handicapée, elle était détenue en Somalie par des insurgés. Le ministère des Affaires Étrangères ignore pour l'instant les circonstances de son décès.

Marie Dedieu avait été enlevée le 1er octobre dans sa maison située sur l'île de Manda, à Lamu (Kenya). Agée de 66 ans, lourdement malade et handicapée, elle ne se déplaçait qu'en fauteuil roulant. Elle se trouvait, depuis, aux mains d'insurgés en Somalie. Elle souffrait d'un cancer et d'insuffisance cardiaque. La France avait tenté de lui faire parvenir des médicaments. Les preneurs d'otages ne lui ont peut-être pas donnés. Pour l'instant, on ne connait ni la date, ni les circonstances de sa mort.

« Un acte d'une barbarie inqualifiable »

Le président Nicolas Sarkozy s'est dit « très, très ému ». Et à la sortie du Conseil des ministres ce mercredi, le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé a dénoncé « un acte d'une barbarie, d'une violence, d'une brutalité inqualifiables ».

Ancienne journaliste, l'otage était notamment connue pour avoir été une farouche militante féministe dans les années 70. Elle vivait au Kenya depuis une quinzaine d'années, et venait juste de rentrer de France où elle venait de suivre un traitement contre un cancer lorsqu'elle a été kidnappée.