BFMTV

L’étudiante qui avait poignardé son petit ami échappe à la prison grâce à son potentiel "extraordinaire"

La jeune femme étudie à la célèbre Université d'Oxford

La jeune femme étudie à la célèbre Université d'Oxford - AFP

La jeune femme étudiante en médecine ne purgera pas sa peine en raison de ses compétences "extraordinaires".

Épargnée grâce à son talent. Lavinia Woodward va échapper à la prison ferme après avoir poignardé son petit ami à la jambe, selon The Independant. Jugée pour "coups et blessures volontaires" et après avoir reconnu les faits, cette étudiante britannique de l’Université d’Oxford pourra donc poursuivre ses études dans l’espoir de devenir chirurgien.

Déjà en mai dernier, le juge avait fait savoir qu’elle pourrait ne pas purger sa peine en raison de ses compétences "extraordinaires". Et pour cause, Lavinia Woodward est précoce, en témoignent les nombreux articles qu'elle a publiés dans des revues médicales. La jeune femme de 24 ans a également reçu le soutien de l’Université d’Oxford qui s’est dit prête à l’accueillir en octobre. "Il me semble que cette condamnation, si elle empêche une jeune femme talentueuse de réaliser sa carrière, serait une décision trop sévère", avait déclaré le juge Ian Pringle.

Une décision trop indulgente?

Lors de l’audience, le juge s’est justifié en invoquant l’absence de condamnation antérieure. Il a également salué les excuses que Lavinia Woodward a adressées à son ancien petit ami ainsi que sa détermination à combattre sa toxicomanie. Après l’annonce du verdict, la jeune femme a remercié le juge avant de quitter la salle d’audience en pleurant. Cette relaxe a néanmoins suscité de nombreuses critiques fustigeant une décision trop indulgente.

En mai dernier, Lavinia Woodward donnait rendez-vous à son petit ami rencontré sur l’application Tinder. Après une dispute au cours d’une soirée trop arrosée, la jeune étudiante a poignardé son partenaire à la jambe avec un couteau à pain. Elle lui a également jeter un ordinateur portable, un verre et un pot de confiture au visage.

P.L