BFMTV

L’avocate d’Abdelhakim Dekhar: "je n’ai pas envisagé qu’il revienne"

Emmanuelle Hauser-Phelizon, l'avocate d'Abdelhakim Dekhar, "ne comprend pas" ce qui a pu arriver à son ancien client.

Emmanuelle Hauser-Phelizon, l'avocate d'Abdelhakim Dekhar, "ne comprend pas" ce qui a pu arriver à son ancien client. - -

Emmanuelle Hauser-Phelizon, l’avocate d’Abdelhakim Dekhar, condamné en 1998 dans le cadre de l’affaire Rey-Maupin, "ne comprend pas" ce qui est arrivé à son ancien client.

Elle est abasourdie. Emmanuelle Hauser-Phelizon, l'avocate d'Abdelhakim Dekhar, condamné en 1998 dans le cadre de l'affaire Florence Rey-Audry Maupin, a réagi dans la nuit de mercredi à jeudi sur BFMTV à l'arrestation de son ancien client.

"Je ne comprends pas", explique-t-elle. "L’homme que j’ai connu de 1994 à 1998 ne me laissait pas penser qu’il pourrait revenir 15 ans plus tard et commettre de tels faits. Dans les cinq années qui ont suivi le procès, je me disais qu’il pourrait se passer quelque chose, parce qu'il n’a pas du tout été soutenu par les soi-disants 'services'. Je me suis dit qu'il allait peut-être s’engager dans des mouvements extrémistes, mais pas de gauche - parce que ce n’est pas un homme de gauche."

A la question de savoir si Emmanuelle Hauser-Phelizon pourrait de nouveau défendre Abdelhakim Dekhar, l'avocate semble très partagée. "J'ai envie de comprendre comment il en est arrivé là, et ce qu'il a fait de 1998 à aujourd'hui", admet-elle. "Mais ce ne serait pas de gaîté de coeur. Je ne peux pas vraiment le dire".

A. K.