BFMTV

Incendie dans les Bouches-du-Rhône: le quinquagénaire placé en garde à vue a été libéré

Habitation carbonisée dans les environ de Vitrolles, après l'incendie.

Habitation carbonisée dans les environ de Vitrolles, après l'incendie. - BFMTV

Un Marseillais de 53 ans est ressorti libre, vendredi, de sa garde à vue. Il était soupçonné par les habitants d'avoir mis le feu à un arbre, près de Vitrolles.

Surpris à proximité d'un feu qui venait de se déclarer mercredi après-midi, près de Vitrolles dans les Bouches-du-Rhône, l'homme placé en garde à vue est ressorti libre vendredi, rapporte France Bleu Provence.

L'interpellation de ce Marseillais de 53 ans s'est faite en réponse à la colère des riverains qui le soupçonnaient d'avoir déclenché un incendie volontaire en mettant le feu à un arbre. Les policiers avaient alors dû "exfiltrer" l'homme pour sa propre sécurité.

Le parquet d'Aix-en-Provence précise que des photos ont été retrouvées sur lui, mais qu'"aucun élément ne laisse penser qu'il a joué un rôle dans ces incendies". 

Les opérations de "noyage" des braises pour éviter la reprise des incendies qui ont parcouru mercredi plus de 3.000 hectares au nord-ouest de Marseille étaient toujours en cours vendredi matin, a-t-on appris auprès des services de secours. 

Selon le bilan de la préfecture de région jeudi soir, trois personnes ont été blessées, dont une gravement. Trois habitations, un restaurant et un garage automobile ont été détruits de même que 11 véhicules et 17 habitations ont été endommagés, de même qu'un groupe scolaire. 300 usagers ont été privés d'électricité. 
D. N.