BFMTV

Ils braquent une supérette mais l'employée ne connaît pas le code du coffre

BFMTV

Trois malfaiteurs ont braqué dimanche matin une supérette au Thillay dans le Val-d'Oise, sans réussir à ouvrir le coffre, l'employée sur laquelle ils avaient braqué leur pistolet ne connaissant pas le code.

Vers 05H30, la responsable du rayon boulangerie de ce Super U situé dans un village non loin de Roissy et de la ville sensible de Gonesse est la première à ouvrir le magasin. Trois malfaiteurs cagoulés, gantés et armés la surprennent. Arme de poing sur la tempe et également sous la menace de bombes lacrymogènes, l'employée est conduite à l'endroit où se situe le coffre.

"Mais la personne ne savait pas la combinaison du coffre, très peu la connaissent", a précisé Michel Nogier, 56 ans, propriétaire du magasin.

Les malfrats ont finalement pris la fuite, sans doute aidés par un complice qui les attendait dehors dans une voiture, emportant seulement avec eux un tiroir-caisse. Aucune interpellation n'a encore eu lieu, ont indiqué les gendarmes.