BFMTV

Grand-Quevilly: un professeur tente de s'immoler par le feu dans la salle des profs

Photo d'illustration. Le lycée de Grand-Quevilly, près de Rouen.

Photo d'illustration. Le lycée de Grand-Quevilly, près de Rouen. - Street View

Un collègue lui a ôté in extremis le briquet des mains, alors qu'il s'était aspergé de gasoil. Une altercation avec le proviseur de l'établissement serait à l'origine de cet acte désespéré.

Ce mercredi, jour de pré-rentrée des professeurs, un enseignant du lycée du Grand-Quevilly, près de Rouen, s'est recouvert de gasoil avant de tenter de mettre fin à ses jours en s'immolant par le feu.

La raison: le professeur, âgé de 51 ans, aurait eu une altercation avec le proviseur de l'établissement, selon les informations de France Bleu Normandie. Un de ses collègues, qui rentrait à ce moment-là dans la salle de réunion où il s'était enfermé, a réussi à lui retirer le briquet des mains avant qu'il ne commette l'irréparable.

L'enseignant a été transporté au centre hospitalier universitaire (CHU) de Rouen. A la veille de la rentrée officielle des classes, une cellule psychologique a été mise en place. Une enquête de police a été ouverte pour déterminer les circonstances de l'incident.

M. J.