BFMTV

Gabriel Matzneff cité à comparaître devant la justice pour "apologie de crime"

Gabriel Matzneff en 2014.

Gabriel Matzneff en 2014. - AFP

L'association L'Ange bleu a adressé une citation directe à comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris pour Gabriel Matzneff, l'écrivain visé par une enquête pour viol sur mineurs.

L'association L'Ange bleu met la pression sur Gabriel Matzneff. L'association qui lutte contre la pédophilie a adressé une citation directe à comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris à l'écrivain visé par une enquête pour viol sur mineurs. Cette procédure permet d'accélérer le temps judiciaire en évitant la phase de l'enquête et en saisissant directement la juridiction, mais ne peut concerner qu'une infraction sanctionnée d'une contravention ou un délit.

La citation directe à comparaître porte sur le délit d'"apologie de crime" et de "provocation à commettre des infractions et des crimes", sur la base de l'article 24 de la loi sur la liberté de la presse, a appris BFMTV, confirmant les informations de 20 Minutes. Derrière ces qualifications, la procédure vise notamment le blog tenu par Gabriel Matzneff, et désactivé le 30 décembre dernier, un blog qualifié de "pédophile" par l'association L'Ange bleu.

"Depuis des années, j'avais connaissance du prosélytisme et de l'apologie de Gabriel Matzneff, et je n'avais jamais su comment agir pour éviter que certains pédophiles fragiles ou abstinents ne passent à l'acte sous l'influence de ses livres", a expliqué la présidente de l'Ange Bleu, Latifa Bennari.

Enquête pour viol sur mineurs

Gabriel Matzneff est mis en cause depuis la parution du livre de Vanessa Springora Le Consentement, dans lequel elle décrit une relation sous emprise après avoir été séduite alors qu'elle était âgée de 14 ans par l'écrivain presque quinquagénaire à l'époque. "Je ne mérite pas l'affreux portrait que - ceux qui ont lu ton livre s'accordent hélas sur ce point - tu publies de moi en ce début d'année 2020. Non, je ne le mérite pas, ce n'est pas moi, ce n'est pas ce que nous avons ensemble vécu, et tu le sais", a répondu Gabriel Matzneff dans une lettre publiée par L'Express.

Au lendemain de la sortie officielle du livre de Vanessa Springora, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "viol sur mineurs". "Au-delà des faits décrits par Vanessa Springora dans son livre, les investigations, confiées à l’Office Central de Répression des Violences faites aux Personnes (OCRVP), s’attacheront à identifier toutes autres victimes éventuelles ayant pu subir des infractions de même nature sur le territoire national ou à l’étranger", a expliqué la justice dans un communiqué.

Justine Chevalier avec Alexandra Gonzalez