BFMTV

Fréjus: l'arrêté anti-burkini lui aussi invalidé

BFMTV

La justice invalide au fur et à mesure les arrêtés anti-burkini pris dans les villes encore récalcitrantes. Après Cannes mardi, c'est au tour de Fréjus de connaître le même sort. Le tribunal administratif de Toulon a suspendu le texte qui interdisait, entre autre, le port du burkini sur les plages de la commune varoise, respectant ainsi la jurisprudence du Conseil d'Etat.

"Victoire pour l'arrêté de Fréjus. Suspension !", s'est réjoui sur Twitter Sefen Guez Guez, l'avocat du Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) qui a mené la bataille juridique contre ces arrêtés. De son côté, le maire frontiste de la commune réclame une loi sur le sujet. "C'est maintenant au législateur de prendre ses responsabilités car il y a un vrai problème de civilisation", a réagi auprès de l'AFP David Rachline.

Mardi, la justice avait déjà invalidé un arrêté similaire pris par la commune de Cannes, tandis qu'une autre station balnéaire, Roquebrune-Cap-Martin, a retiré in extremis son arrêté dit "anti-burkini", à la veille d'une audience prévue mercredi. Le tribunal administratif de Nice doit encore examiner deux autres dossiers mercredi, concernant les communes de Menton et Nice.

J.C avec AFP