BFMTV

Fillette poignardée : c'était la mère

-

- - -

En Moselle, la mère de la fillette hospitalisée après avoir été poignardée par son petit frère de 5 ans, a avoué être à l'origine des coups.

La première version ne satisfaisait pas les enquêteurs. La blessure de la fillette au thorax, le poumon perforé par la lame d'un couteau de cuisine, ne correspondait pas à un coup porté par un enfant de 5 ans dans une querelle pour une console de jeu. D'autant que la fillette aurait vaguement par deux fois, reconnu avoir été frappée par sa mère. Mardi soir, devant les gendarmes de la brigade de recherches de Thionville, la mère des deux enfants est passée aux aveux : elle a frappé sa fille, trop bruyante, alors qu'elle cherchait à dormir, puis culpabilisé son fils avant l'arrivée des policiers et des secours.

Une voisine témoigne

« Choquée », Mélissa, une voisine de la famille, raconte : « la mère rentrait à des heures bizarres. Des fois, la nuit elle faisait plein de bruit. Certaines veilles de jours d'école, les enfants, à mon avis, ne dormaient pas ; je les voyais parfois sortir dehors la nuit, seuls. Ils allaient à l'école seuls, ils rentraient seuls ; ils faisaient tout, seuls. On n'a jamais su ce qu'était le travail de leur mère. Tout ce que je sais, c'est que parfois elle partait la nuit et revenait le matin. Maintenant que je sais que c'est elle, je trouve ça encore plus bizarre. »

La rédaction