BFMTV

Estelle Mouzin: une audition cruciale de Monique Olivier, ex-femme de Michel Fourniret, prévue jeudi

Monique Olivier en 2008.

Monique Olivier en 2008. - FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Selon nos informations, confirmant les éléments publiés ce mardi soir par le site du Parisien, Monique Oliver, ex-femme du tueur en série Michel Fourniret, doit être entendue ce jeudi à 13h30 par la juge d'instruction parisienne Sabine Khéris, en relation avec l'affaire Estelle Mouzin.

Monique Olivier, 71 ans et ex-femme du tueur en série Michel Fourniret, est convoquée pour une audition qui doit avoir lieu ce jeudi à 13h30 à Paris devant la juge d'instruction Sabine Khéris, selon nos informations confirmant celles du Parisien ce mardi. C'est la disparition d'Estelle Mouzin, alors âgée de neuf ans, au sortir de l'école à Guermantes en Seine-et-Marne le 9 janvier 2003 qui motive la tenue de ce rendez-vous judiciaire. Selon le récit du quotidien francilien, le 5 février dernier, Monique Olivier, entendue par Sabine Khéris pour une autre affaire, avait glissé en partant à la magistrate: "Si je dois être entendue dans le dossier Mouzin, je préfère que ce soit par vous". Elle disait vouloir parler "pour aider les familles des victimes". 

Or, à l'époque, l'instruction de l'affaire Estelle Mouzin relevait encore de Meaux. Mais dans l'intervalle, le dossier a échu à Sabine Khéris qui peut donc l'évoquer avec Monique Olivier. 

Un alibi qui pourrait s'effondrer 

Pourquoi cette audience est-elle cruciale? Parce que bien qu'il a un temps été soupçonné d'être l'auteur de l'enlèvement de la petite fille en Seine-et-Marne, l'alibi de Michel Fourniret, dans l'ordinateur duquel les enquêteurs ont découvert une photo d'Estelle Mouzin, prévaut depuis 2005. Ainsi, il assure qu'à la date de la disparition d'Estelle Mouzin, il se trouvait dans son domicile belge de Sart-Custinne, en voulant pour preuve un coup de fil passé dans la soirée à son fils Jean-Christophe, issu d'un premier lit, pour lui souhaiter son anniversaire. Les policiers ont pu vérifier que cet appel avait bien eu lieu. 

Monique Olivier avait alors confirmé. Oui, affirmait-elle, Michel Fourniret était bien à Sart-Custinne le soir du 9 janvier 2003. Si elle revient ce jeudi sur ses propos devant la juge d'instruction, la version présentée par Michel Fourniret s'effondre donc. Les relations entretenues par Michel Fourniret, arrêté en 2004 et à ce stade condamné pour cinq meurtres et deux assassinats, et Monique Olivier se sont distendues au fil du temps. Ils ont fini par divorcer en 2010. 

"Elle n'assure désormais plus que Michel Fourniret a téléphoné à son fils, elle n'exclut plus non plus avoir elle-même passé ce coup de téléphone pour servir d'alibi. Simplement, elle ne se souvient plus de cette soirée. Mais elle fera tout pour répondre aux questions", a expliqué Richard Delgenes, avocat de Monique Olivier. 

Face à Sabine Khéris, Michel Fourniret, en mars dernier, avait quant à lui eu ces mots glaçants au sujet d'Estelle Mouzin: "Il faudrait creuser pour la trouver". 

Robin Verner, avec Sarah-Lou Cohen