BFMTV

Essonne: des tensions après le blocage d'un lycée, les policiers critiqués pour avoir fait usage de LBD

Un insigne de la police nationale (image d'illustration).

Un insigne de la police nationale (image d'illustration). - PATRICK KOVARIK / AFP

D'après une source policière, les forces de l'ordre sont intervenues pour éteindre plusieurs feux de poubelle. Des tensions ont rapidement éclaté entre les élèves et les policiers.

Après un premier blocage ce lundi matin, des élèves du lycée Vilgénis de Massy, dans l'Essonne, ont de nouveau bloqué leur établissement ce mardi pour protester contre la réforme du baccalauréat. Plusieurs jeunes ont été interpellés par les forces de l'ordre après des échauffourées. 

Comme la veille, ils ont commencé leur action au lycée voisin Fustel de Coulanges avant de rejoindre leur propre établissement. D'après une source policière, les forces de l'ordre sont alors intervenues pour éteindre plusieurs feux de poubelle. Des tensions ont rapidement éclaté entre les élèves et les policiers. 

Un mouvement de foule à la récréation

"On a bloqué Fustel et on est remonté jusqu'à Vilgénis. C'était le début de la récréation de 10 heures donc beaucoup d'élèves sont sortis et cela a créé un mouvement de foule", témoigne un élève sur notre antenne. "Les forces de l'ordre ont dû penser qu'on allait les charger. Ils ont commencé à nous tirer dessus avec des flashs ball et à utiliser des gaz lacrymogènes."

Une balle de défense au moins a été tirée, a constaté une journaliste de BFM Paris sur place. Aucun lycéen n'a été blessé. Plusieurs jeunes ont été interpellés.
Alexia Elizabeth avec Cyrielle Cabot