BFMTV

EDF: Henri Proglio soupçonné de "trafic d'influence"

Henri Proglio serait visé par une enquête du Parquet pour "trafic d'influence".

Henri Proglio serait visé par une enquête du Parquet pour "trafic d'influence". - -

D'après "Le Point", une enquête a été ouverte par le parquet de Paris contre le PDG d'EDF. Il aurait largement sponsorisé l'humoriste Rachida Khamil, qui n'est autre que sa femme.

L'office central contre la corruption, créé à la suite de l'Affaire Cahuzac, reprend du service. D'après LePoint.fr, Henri Proglio serait dans le collimateur du parquet de Paris. Le PDG d'EDF serait visé, d'après les informations de l'hebdomadaire, par une enquête pour "trafic d'influence". Au cœur de ce nouveau dossier: Rachida Khalil, l'épouse du grand patron, qui aurait été sponsorisée de manière douteuse... par ce dernier.

Tout commence à l'été 2013, quand plusieurs établissements bancaires signalent à Tracfin (Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins) -rattaché au ministère de l'Economie des Finances et du Travail- des mouvements suspects sur trois comptes en banque parisiens de madame Proglio. Après un an d'enquête, les services de Bercy auraient mis à jour d'étranges flux financiers qui mènent jusqu'au Liban, en passant par le Luxembourg et la Suisse.

Des comptes bancaires bien garnis

Ce qui étonne toutefois le plus les enquêteurs, c'est bien les sommes contenues dans les portefeuilles de Rachida Khalil. Humoriste de métier, son salaire officiel, versé par l'une de ses sociétés de spectacle, est de 1.800 euros par mois. Or, affirme LePoint.fr, la comédienne aurait touché près de 1,8 million d'euros en l'espace d'une année, dont certaines sommes très importantes en liquide.

Voilà qui relance l'épineuse question du sponsoring de madame Proglio. Déjà en juillet 2013, l'hebdomadaire révélait que Rachida Khalil s'était vue remettre près de 10.000 euros par la société Atlantis Consulting, une PME gérée par une amie à elle, Nadia Boulkessof. Or, en même temps, Atlantis Consulting paraphait un contrat de 131.000 euros avec EDF… Coup de pouce financier de la part d'une amie, ou trafic d'influence par Henri Proglio? C'est désormais à la justice de répondre.

Pas de commentaire

Sollicités par Le Point, Rachida Khalil n'a pas souhaité s'exprimer là où Henri Proglio affirme ne pas être au courant de cette enquête. Voilà qui risque toutefois de compliquer -encore un peu plus- son avenir à la tête du groupe. Le PDG d'EDF saura en effet avant la fin de l'année s'il conservera son poste, ou non.

Jérémy Maccaud