BFMTV

Dupond-Moretti à la Justice: "une déclaration de guerre à la magistrature", pour le principal syndicat de magistrats

Eric Dupond-Moretti au tribunal de Paris, le 13 mai 2019

Eric Dupond-Moretti au tribunal de Paris, le 13 mai 2019 - STRINGER © 2019 AFP

C'est l'une des nominations surprises de ce gouvernement formé autour de Jean Castex.

La nomination lundi au poste de garde des Sceaux de l'avocat Eric Dupond-Moretti est une "déclaration de guerre à la magistrature", a estimé l'USM, syndicat majoritaire chez les magistrats, dans une déclaration à l'AFP.

"Nommer une personnalité aussi clivante et qui méprise à ce point les magistrats, c'est une déclaration de guerre à la magistrature", a affirmé Céline Parisot, présidente de l'Union syndicale des magistrats. "Quel est le message quand en plus le ministre de la Justice se trouve relégué aussi loin dans l'ordre protocolaire ? Le mépris le plus total pour la Justice", a-t-elle ajouté.

"C'est du mépris pour la justice", abonde sur notre antenne Céline Parisot. "Il ne s'est jamais intéressé à faire quelque chose des relations entre magistrats et avocats."

Eric Dupond-Moretti, ténor des barreaux surnommé "acquittator", compte parmi les avocats les plus célèbres de France, connu pour son franc parler mais aussi sa virulence à l'égard des magistrats.

Il avait jusqu'ici toujours été classé à gauche et avait soutenu au moins en privé Martine Aubry à la primaire de 2011. Cet avocat médiatique, en couple avec la chanteuse populaire canadienne Isabelle Boulay, devait faire une chronique matinale sur Europe 1 à la rentrée.

La justice reléguée en 10e de l'ordre protocolaire

"Quel est le message quand en plus le ministre de la Justice se trouve relégué aussi loin dans l'ordre protocolaire (en 10e position, ndlr) ? Le mépris le plus total pour la Justice", a pointé Céline Parisot.
C.V. avec AFP