BFMTV

Dordogne: un homme porte plainte contre la SPA pour avoir fait adopter et castrer son chien

Gribouille le chien

Gribouille le chien - capture d'écran Pascal Salasc

Le tribunal de Bergerac devrait rendre son verdict le 8 octobre prochain.

Sans son chien Gribouille depuis le mois de juin, un homme a décidé de porter plainte contre la SPA de Bergerac. Il accuse l'association d'avoir fait adopter et castrer son chien qui a fugué, d'après France Bleu

C'est à Villefranche-de-Lonchat que Gribouille s'est enfuit du domicile de son maître, en juin dernier. Au même moment, un border collie, la même race que Gribouille, est déposé à la SPA de Bergerac. Toujours à la recherche de Gribouille plusieurs semaines après, Pascal Salasc, le maître, se rend sur le site internet de la SPA, avant d'y découvrir avec surprise une annonce proposant son chien à l'adoption.

Bandy ou Gribouille? 

Ni une ni deux, Pascal Salasc se rend au refuge... où il apprend que le chien, sans puce d'identification, a été adopté depuis plus de dix jours. Renommé Bandy, l'animal a même été castré. Furieux, Pascal Salasc souhaite récupérer Gribouille et dit être prêt à faire des tests ADN avec les poils que le chien a laissé chez lui. 

Pour la SPA, c'est trop tard pour annuler l'adoption. D'après le maître, l'association n'a pas respecté le délai de huit jours pendant lesquels l'animal ne peut pas être adopté. De même, il estime que la castration n'a pas été faite légalement. 

Le tribunal devrait trancher le 8 octobre. En attendant, le maître de Gribouille a organisé une manifestation le 7 septembre prochain devant la SPA de Bergerac. Il a également lancé la pétition "Rendez-nous Gribouille", signée par plus de 1600 personnes à ce jour. 

Alexandra Jaegy