BFMTV

Affaire du Sofitel: près de 10 ans après, DSK va raconte sa "version des faits" dans un documentaire

DSK.

DSK. - Philippe Huguen - AFP

L'ancien ministre a annoncé ce vendredi sur Twitter sa participation à un film documentaire retraçant les événements qui ont marqué sa vie, notamment son retrait de la vie politique.

Le 18 septembre 2011, Dominique Strauss-Kahn donnait, au JT de TF1, son unique interview en France concernant l'affaire qui porte aujourd'hui son nom. L'ancien directeur général du Fonds monétaire international a annoncé ce vendredi, sur Twitter, avoir accepté de participer "pour la première fois" à un film documentaire afin de revenir "sur l'ensemble de (son) histoire personelle et professionnelle de la politique française aux sphères internationales".

"Je n'ai jamais donné ma version des faits qui ont marqué mon retrait de la vie politique, d'autres s'en sont chargés à ma place, prenant la parole à partir de coupures de presse, d'interviews et de faits réels ou supposés. L'heure est venue de m'exprimer", a-t-il expliqué dans son tweet.

Le 14 mai 2011, Dominique Strauss-Kahn était arrêté à New York, accusé par Nafissatou Diallo, une femme de chambre de l'hôtel Sofitel dans lequel il avait séjourné, d'agression sexuelle, de tentative de viol et de séquestration. Au cours du très médiatisé procès qui avait suivi, l'homme politique avait plaidé non coupable. Les poursuites au pénal avaient finalement été abandonnées et un accord financier avait été conclu entre les deux parties.

Un autre film sur Netflix

L'annonce de ce film, qui devrait être projeté sur les écrans à l'automne 2021, arrive quelques jours avant la mise en ligne, le 7 décembre, sur Netflix d'une série documentaire en quatre épisodes réalisée par Jalil Lespert. Intitulée Chambre 2806, en référence au numéro de la suite du Sofitel dans laquelle il séjournait, elle revient sur l'affaire DSK avec notamment le témoignage de Nafissatou Diallo.

Nafissatou Diallo était apparue en une de Paris Match le 9 septembre dernier. Dans un entretien, elle maintenait "avoir été victime de la part de Dominique Strauss-Kahn" et affirmait que l'affaire avait "gâché sa vie".

"Si c'était à refaire, je referais exactement pareil. Ce qui est arrivé m'est tombé dessus. J'ai dit la vérité et j'ai été privée de justice. (...) Je ne me remettrai jamais de la façon dont les procureurs de New York m'ont traitée. À cause de ce qu'ils m'ont fait, subir, j'ai eu envie de me suicider. J'ai été traitée de prostituée!", avait-elle raconté au magazine.

Elle avait également annoncé la sortie prochaine d'un livre au sujet de l'affaire du Sofitel afin d'"exorcicer" les faits.

Clément Boutin Journaliste BFMTV