BFMTV

Deux spéléologues portés disparus recherchés dans une grotte de l'Isère

La victime de 95 ans n'a pas pu appeler les secours car son téléphone fixe était en panne. (PHOTO D'ILLUSTRATION)

La victime de 95 ans n'a pas pu appeler les secours car son téléphone fixe était en panne. (PHOTO D'ILLUSTRATION) - AFP

Les recherches ont débuté à 2 heures dans la nuit de samedi à dimanche sur la commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse, près de Grenoble, après que les proches des spéléologues eurent alerté les secours qu'ils n'étaient pas rentrés samedi à 18 heures.

Deux spéléologues d'une trentaine d'années qui étaient recherchés depuis dimanche matin dans une grotte de l'Isère sont sortis indemnes vers 13 heures après avoir été localisés, a indiqué en début d'après-midi la préfecture du département.

"Ils vont à présent être pris en charge pour un bilan médical global. Les premiers examens sommaires montrent une grande fatigue mais pas de blessure ou de lésion importantes", a-t-elle précisé.

Durant la matinée, les secours engagés sur l'opération de sauvetage avaient réussi à établir un contact avec les deux spéléologues, qui s'étaient voulus rassurants sur leur état de santé mais avaient précisé que leur progression vers la sortie était "lente", compte tenu "de la difficulté technique pour franchir certains passages dans les cavités".

Deux autres spéléologues appartenant au même groupe, et qui étaient également recherchés par les secours, sont "sortis sains et saufs de la cavité" dimanche matin peu après 9 heures, plusieurs heures après le début d'une opération de secours initiée pour tenter de les retrouver dans une grotte du massif de la Chartreuse.

Pas d'inquiétude pour leur état de santé

"Les deux spéléologues déjà sortis ont été pris en charge par les secours présents sur place. Leur état de santé n'est pas inquiétant", a souligné la préfecture de l'Isère.

Les recherches avaient débuté à 2 heures dans la nuit de samedi à dimanche sur la commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse, près de Grenoble, après que les proches des quatre spéléologues eurent alerté les secours qu'ils n'étaient pas rentrés samedi à 18 heures.

Selon les pompiers, trois hommes et une femme âgés d'une trentaine d'années s'étaient engagés samedi à la mi-journée par la Grotte du Guiers Mort dans le réseau souterrain de la Dent de Crolles. Leur véhicule avait été localisé par les forces de l'ordre à leur point de départ.

Une vingtaine de membres des secours mobilisés

L'opération a mobilisé une vingtaine de professionnels du Secours spéléologique de l'Isère, de la CRS Alpes, de la gendarmerie et du Groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux (GRIMP) de l'Isère.

L'Isère était placé dimanche en vigilance jaune Pluie-inondation, Neige-verglas, Avalanches mais ces "difficultés météorologiques, et notamment l'épisode pluvieux" en cours, "sont sans incidence dans les galeries concernées" par ce secours, a ajouté la préfecture de l'Isère.

Jules Pecnard avec AFP