BFMTV

Délinquance: création de 16 nouvelles zones de sécurité prioritaires

Vue de la cité des Côtes d'Auty à Colombes, dans les Hauts-de-Seine

Vue de la cité des Côtes d'Auty à Colombes, dans les Hauts-de-Seine - -

Le ministère de l'Intérieur a annoncé mercredi la création de 16 nouvelles zones de sécurité prioritaires (ZSP), portant leur nombre sur le territoire à 80.

Dans son arsenal de lutte contre la délinquance, le gouvernement a décidé la création de seize nouvelles zones de sécurité prioritaires (ZSP), portant leur nombre à 80.

Ces 16 ZSP vont être implantées entre autres à Caen, Rennes, Orléans, Trappes (Yvelines), Paris (XXe) et Maubeuge (Nord), a précisé l'Intérieur, auxquelles s'ajoutent quatre extensions, déjà annoncées pour la plupart, à Chambéry, Colombes (Hauts-de-Seine), Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) et Valence.

Il s'agit d'un engagement de campagne du président de la République François Hollande qui est "tenu", a assuré le ministère de l'Intérieur, se félicitant des "bons résultats" obtenus par les 64 ZSP mises en place depuis 2012.

"Délinquance ancrée"

La Place Beauvau promet que la perspective des élections municipales, où la sécurité sera l'un des enjeux du scrutin, n'a pas "interféré" dans ce choix qui concerne, souligne-t-elle, des communes "de gauche et de droite confondues".

Les critères sont ceux dévolus aux ZSP actuelles, principalement situées dans le nord et le sud de la France, dans des lieux où la "délinquance est ancrée". Chaque ZSP a son objectif, a rappelé le ministère de l'Intérieur: la lutte contre les stupéfiants pour la plupart, mais aussi les incivilités, les cambriolages ou les "rodéos" de voitures.

Les nouvelles ZSP sont situées là ou des "problèmes ont été identifiés", fait valoir Beauvau: "violences urbaines" au Havre, "forte attente" sécuritaire à Reims, "recomposition" du bassin de délinquance de Lens, dans le Pas-de-Calais, où le Louvre a installé une annexe, "proximité de la frontière" pour Cluses-Scionzier-Bonneville, en Haute-Savoie, une "ancienne vallée industrielle".

Nouvelle fournée prévue en 2015

Comme il l'avait fait en mai 2013 en compagnie de la ministre de la Justice Christiane Taubira, l'Intérieur assure que le "bilan est bon": +38% de mis en cause dans des trafics de drogue (objectifs de 59 des 64 ZSP actuelles), -27% de violences urbaines dans les 14 ZSP concernées. Une diminution de 3% des cambriolages est observée dans les 17 zones visées par ce phénomène, alors qu'ils sont en forte augmentation en France depuis plusieurs mois.

Les résultats sont aussi "mitigés" en certains endroits. A Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, Christian Lambert, chargé de mission sur le dossier, évoque une "baisse des points de deal" de drogue, mais pour un trafic de stupéfiants seulement "stabilisé".

Les 16 ZSP vont entrer en fonction "très rapidement" et une nouvelle fournée est prévue en 2015. D'ici là, il y a les municipales et, ajoute un membre du cabinet du ministre, une "pause" due "à la réserve" qu'imposent le scrutin et ses inévitables débats sécuritaires.

Voici la liste complète des 16 nouvelles ZSP qui s'ajoutent aux 64 existantes:

Caen (Calvados), quartiers dit "Grâce de Dieu" et Hérouville-Saint-Clair Rennes (région Bretagne), secteur "Blosnes" Villefontaine - L'Isle d'Abeau (Isère) Orléans (Loiret), quartier de l'Argonne Reims (Marne), quartiers de "Croix rouge" et "Wilson" Forbach - Behren (Moselle) Maubeuge (Nord) quartier à déterminer Lens (Pas-de-Calais), quartier de la "Résidence" Lyon 8e arrondissement Cluses - Scionzier - Bonneville (Haute-Savoie) Paris, 20e arrondissement Le Havre (Seine-Maritime) quartiers "Mont Gaillard" et "Mare rouge" Torcy (Seine-et-Marne), quartier à déterminer Trappes (Yvelines), quartier à déterminer Toulon (Var), quartiers de "La Beaucaire" et "Sainte Musse" Gonesse (Val d'Oise), quartier à déterminer.

S'ajoutent quatre "extensions" de ZSP existantes: Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), Chambéry (Savoie), Colombes (Hauts-de-Seine), Valence (Drôme).

M.G. avec AFP