BFMTV

Dans les grandes villes de France, sécurité renforcée pour le réveillon du 31 décembre

La place Bellecour à Lyon, en novembre 2015.

La place Bellecour à Lyon, en novembre 2015. - André Forrière - flickr - CC

A Paris sur les Champs Elysées, comme sur la Place Bellecour à Lyon ou à Strasbourg, les festivités seront strictement encadrées. Après les attentats de janvier et novembre, les forces de l'ordre restent en alerte maximum.

Dans plusieurs grandes villes de France, la sécurité sera renforcée le soir du 31 décembre. Festivités organisées ou rassemblements improvisés seront scrutés par les autorités qui encadreront très étroitement cette soirée festive entre toutes. Après les attentats du 13 novembre, les autorités françaises sont sur les dents. Plutôt que d'interdire les rassemblements, elles ont pris le parti de le sécuriser au mieux.

A Paris, sur les Champs Elysées, les festivités sont donc maintenues. Mais elles adoptent un format raccourci. Ainsi, les projections de lumière sur l'Arc de triomphe seront-elles plus courtes qu'à l'habitude tandis que des écrans géants retransmettront le spectacle pour éviter un trop gros rassemblement. 

"C'est un bon message de dire que le peuple français n'a pas peur. Oui, nous sommes des résistants et il faut continuer à vivre", confie à BFMTV la maire du 8e arrondissement, Jeanne D'Hauteserre.

Le traditionnel feu d'artifice est en revanche annulé par la mairie.

A Lyon, à Strasbourg... les forces de l'ordre bien visibles

Alors que l'état d'urgence a été prorogé jusqu'à la fin février, les grandes métropoles ont annoncé une mobilisation plus importante des forces de l'ordre. Ainsi pour prévenir de possibles attentats, mais aussi pour éviter une recrudescence des accidents de la route, les contrôles routiers, notamment à la sortie des boîtes de nuit seront renforcés.

La présence de policiers, gendarmes ou militaires rassure la population. "C'est vrai que depuis ce qui s'est passé, on voit beaucoup de forces de police qui circulent dans la ville, des CRS régulièrement. On se sent plus en sécurité", explique un jeune Lyonnais.

Dans plusieurs villes de France, comme à Strasbourg, les pétards seront strictement interdits. La préfecture du Haut-Rhin proscrits tous les articles pyrotechniques du 3 décembre au 10 janvier 2016. Leur vente est elle aussi impossible durant cette période. Dans cette ville où se tiennent de nombreux marchés de Noël, le préfet Stéphane Fratacci ne veut prendre aucun risque.

D. N. avec Rym Bey, Morgan Jacob et Florian Perrin