BFMTV

Daniel Vaillant, le maire du 18e, en "colère" après l'incendie meurtrier

Immeuble incendié rue Myrha à Paris le 2 septembre 2015.

Immeuble incendié rue Myrha à Paris le 2 septembre 2015. - BFMTV

Daniel Vaillant parle "d'un matin qui pleure". Le maire du 18e de Paris s'est exprimé, mercredi midi sur BFMTV, pour réagir à l'incendie dans son arrondissement au sein d'un immeuble d'habitation. "Je suis choqué, peiné. Ça s'est déroulé à 150 mètres de mon domicile. Je suis en colère quand on voit ces huit morts dont deux enfants", a-t-déclaré assez remonté.

C'est d'autant plus dommage que pour lui l'immeuble était plutôt de bonne facture et que rien ne laissait présager un tel drame. "Il faut que, semble-t-il, un acte criminel vienne frapper des familles qui sont aujourd'hui dans la peine, je ne parle même pas de ceux qui sont morts. Je souhaite que l'auteur soit identifié, interpellé et jugé mais cela ne fera pas revenir les huit victimes et ça n'enlèvera pas le chagrin des familles", a-t-il regretté.

Il est ensuite revenu sur les caméras de vidéo-protection qui ont servi à l'enquête. Il a rappelé qu'il avait été critiqué lorsqu'il les avait installées avec Myriam El Khomri quand elle était son adjointe en charge des questions de sécurité dans le 18e. "On voit que c'est une aide à l'élucidation. Elles ne sont absolument pas attentatoires à la liberté des braves gens. C'est la preuve que ces caméras sont utiles mêmes s'il ne faut pas en mettre à tous les coins de rue", a-t-il tenu à souligner. Pour finir, il a salué le formidable travail des policiers et des pompiers.

E. M.