BFMTV

Côte-d'Or: un maire condamné à un an de prison avec sursis pour agressions sexuelles

Vue de la mairie de Chevigny-Saint-Sauveur. (Photo d'illustration)

Vue de la mairie de Chevigny-Saint-Sauveur. (Photo d'illustration) - Google maps

Le maire LR de Chevigny-Saint-Sauveur, Michel Rotger, a été condamné ce jeudi à Dijon à un an de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur une fonctionnaire.

Michel Rotger, maire de la commune de Chevigny-Saint-Sauveur en Côte-d’Or, était absent lors du prononcé du jugement qui l’a condamné ce jeudi, à Dijon, à la peine d’un an de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur une employée de mairie. L’édile avait pourtant farouchement nié les faits lors de l'audience du 11 mai dernier.

"Probable appel"

Poursuivi également pour "harcèlement sexuel", le tribunal correctionnel a prononcé une relaxe sur ce point, considérant le "harcèlement" comme inclus dans les faits d'"agressions sexuelles". L’avocat de Michel Rotger, Me Samuel Estève, a estimé devant la presse "très probable" de faire appel de cette condamnation, répétant que son client "n'avait pas commis" les faits qui lui étaient reprochés. Agé de 66 ans, le maire de Chevigny-Saint-Sauveur était accusé par une employée de cantine de sa commune de lui avoir imposé à cinq reprises, entre octobre 2013 et janvier 2014, des baisers sur la bouche et des caresses à caractère sexuel.

A.M avec AFP