BFMTV

Complément d'enquête" attaqué par Bolloré pour diffamation: France 2 relaxé

L'industriel breton est soupçonné d'avoir financé des campagnes électorales en Afrique en échange de concessions portuaires.

L'industriel breton est soupçonné d'avoir financé des campagnes électorales en Afrique en échange de concessions portuaires. - Eric Piermont / AFP

Le tribunal correctionnel de Nanterre a jugé mardi que le portrait-enquête de l'industriel Vincent Bolloré diffusé en 2016 dans l'émission de France 2 "Complément d'enquête" n'était pas diffamatoire. Dans ce reportage, récompensé par le prix Albert-Londres, le journaliste Tristan Waleckx retraçait le parcours de l'homme d'affaires, de la reprise de la fabrique familiale de papier à cigarettes OCB en Bretagne à la construction de son empire, en passant par la reprise en main de Canal+ et sa présence en Afrique. La défense de l'industriel breton avait dénoncé un travail journalistique "à charge".

S. A. avec AFP