BFMTV

Cholet: condamnée pour avoir percuté un gilet jaune au niveau d'un barrage

Un barrage de gilets jaunes - Image d'illustration

Un barrage de gilets jaunes - Image d'illustration - AFP

Elle a été condamnée à quinze mois de prison avec sursis et à une annulation de son permis de conduire.

"J’ai agi en raison de mes convictions : je n’ai pas à subir ces blocages." C'est par ces mots, crus et visiblement sans regrets, que cette femme de 25 ans s'est défendue ce mercredi devant le tribunal d'Angers. Il lui était reproché, le 17 novembre dernier, en marge du premier weekend de contestation des gilets jaunes, d'avoir forcé un barrage de manifestants et percuté un homme, tout en poursuivant sa route."

"J’ai cru mourir, c’est mon instinct de survie qui m’a sauvé", estime ce dernier, dont les propos ont été repris par le quotidien Ouest-France. La victime a été traînée sur plusieurs dizaines de mètres avant d'être éjectée loin du véhicule. L'homme a souffert de blessures graves, qui lui ont valu une quinzaine de jours d'hospitalisation. 

Troubles psychiatriques 

"On aimerait entendre de votre bouche que vous regrettez ce qui arrive à ce Monsieur, qui vient de passer 15 jours sur un lit d’hôpital. Vous avez pris des risques énormes, pour la victime, pour vous", souligne la présidente du tribunal, dans des propos toujours repris par le quotidien régional. 

"Je suis assez colérique, et je regrette vraiment ce qui s’est passé", rétorque la conductrice, qui souffre d'une altération du discernement et est suivie de manière psychiatrique. Elle a été condamnée à quinze mois de prison avec sursis et a écopé d'une annulation de son permis de conduire. 

Hugo Septier