BFMTV

Carlton de Lille: Dodo la Saumure reste confiant pour son jugement

Le tribunal de Lille doit donner ce vendredi son jugement concernant les 14 prévenus de l'affaire du Carlton de Lille, parmi lesquels figure Dominique Strauss-Kahn. Le proxénète belge Dominique Alderweireld, alias "Dodo la Saumure", se montre confiant en ce qui concerne ses chefs d'inculpation.

Le tribunal correctionnel de Lille va rendre son jugement ce vendredi dans l'affaire dite du Carlton. "Dodo la Saumure", le propriétaire de cinq bars à hôtesses en Belgique le long de la frontière française, est, parmi les 14 prévenus, celui qui risque le plus gros dans cette affaire.

Compte tenu de ses 13 condamnations passées, le procureur de Lille a requis deux ans de prison dont un an ferme et 10.000 euros d’amende à son encontre pour avoir fourni des prostituées avec qui DSK et d’autres prévenus ont admis avoir eu des relations sexuelles.

A son arrivée au Palais de Justice ce matin, Dominique Alderweireld, de son vrai nom, s’est dit plutôt confiant. "Je sais que dans ce dossier, il n’y a pas grand-chose me concernant et concernant les autres. Je n’ai pas d’angoisses", a déclaré Dodo la Saumure.

"Je suis un commerçant"

Interrogé sur sa fonction de proxénète, le propriétaire de bars à hôtesses est revenu sur cette définition. "Au sens juridique, j’en suis un. Mais j’ai tenu des affaires depuis 1970 et je n’ai jamais eu une plainte de fille. Alors moi j’appelle ça autrement. J’appelle ça souteneur. Pour moi, un proxénète est quelqu’un qui abuse, qui frappe et qui prend l’argent de la fille. Moi je suis un commerçant", a estimé Dodo la Saumure.

En cas de jugement défavorable, le prévenu n’est pas certain de faire appel. "Ça dépend du montant de la condamnation", a-t-il déclaré.

Sur l’affaire dite du Carlton de Lille, Dominique Alderweireld pense qu’il s’agit "d’un procès politique". "Il fallait faire tomber DSK", a conclu le prévenu même si, pour lui, "c’est raté".

Pierjean Poirot